Prière

Écrit par Super User le . Publié dans Poésie

Je te vois ce soir, écarlate et flamboyant,
Toi, le coeur d’un géant, qui bat si lentement,
Toi qui sait attendre, toi qui défie le temps,
Chaque jour les contrées d’un matin s’éveillant.

Quand saurai-je percer au sein de ta splendeur,
Quand saurai-je trouver au fond de ton coeur,
La cause de tout, la cause de toi, de moi,
La raison, la leçon, ton amour, mon émoi.

Ce soir, j’ai vu chacun de tes yeux m’inviter,
Tu as su me parler, et j’ai su te rêver,
Tu m’as montré la vie là-haut et son reflet,
La vie d’ici, en bas, nos pensées limitées.

J’aime ton orgueil, tu es la vie, tu es tout,
Tu connais la science des gens, si loin de tout,
Si loin de l’essence que tu vois chaque jour,
Que tu crées chaque instant pour chacun d’entre nous.

Nous sommes les fourmis, tu vois la fourmillière,
Nos deux yeux ébétés ne voient que ta lumière,
Parcelle de savoir d’un océan si clair,
Pour toi qui domines nos âmes nues, mais fières.

Merci, merci toujours, de nous donner la foi,
Le désir de savoir, le désir de comprendre.