Souhait

Écrit par Super User le . Publié dans Poésie

Ô colère indicible et mortelle ferveur !
Ainsi hurle mon coeur étouffant mon esprit
Au fond de la vase d’interrissables pleurs,
Obscure impénétrable affichant son mépris.

Dans l’abîme sans fin de mes désirs spoliés,
Irrémédiablement obscurci par le deuil,
Je rencontre au plus noir des recoins oubliés
Cet espoir infini que demain Tu m’accueilles.

Mon esprit sombre et las veut briser sa torpeur
Et voler au dessus des matins toujours gris
Pour entendre grouiller l’inutile labeur
D’innombrables soldats qui servent leur patrie.

Oh, que je souhaite contempler Ton visage
Qui exulte ma foi et mon amour des Cieux,
Qui démontre l’espoir et tant d’heureux présages.
Oh, que je souhaite Te rencontrer mon Dieu.