Piété

Écrit par Super User le . Publié dans Poésie

J'entends le lent métronome des tristes larmes
Ô toi le temps qui doit errer depuis toujours.
Je sens le vent qui souffle les défuntes âmes
En m’appelant et murmurant un râle sourd.

En me serrant, pitoyable, contre ton sein
Je crains le jour où nous perdrons les lendemains,
Ceux qui nous font oublier nos erreurs passées.
Je redoute le soir de l’ultime veillée.

Cherche plus loin que les limites de tes sens
Et tu sauras peut-être ce que dit le temps.
Cherche au-delà de ta frêle imagination
Pour déceler un peu de sa morne passion.

J’irai sculpter les périlleuses inconnues
Que ma foi évanescente ne perçoit plus.
Et nous pourrions crier au fond de ces contrées
Que nous avons trouvé la voie de la piété.